Entrées par Cloé Explore

Ma vie en pause

J’ai hésité. A raconter ce que je ressens depuis ces derniers mois. Sans savoir si j’ai le droit de le ressentir. (…) Depuis novembre, je ne suis plus trop présente ici. Parce que je n’ai plus rien à poster. Plus d’explorations à vivre. Plus de moments à photographier. A raconter.

,

Le Grand Rocher

On commence la montée dans les bois. Nos chaussures s’embourbent dans un mélange de boue et de neige fondue.  Le temps est gris.

Nos espoirs d’admirer la vue, se dissipent au fur et à mesure que nous montons. La brume qui, au début, flottait entre les sapins, devient de plus en plus épaisse jusqu’à se confondre avec la neige.

,

Le col de Pravouta

Changement de décors. En quelques heures, la neige a recouvert les forêts colorées et les feuilles orangées qui tapissaient le sol.

L’hiver ne laisse pas de doute. Le froid s’infiltre à travers nos vêtements. Nos doigts s’engourdissent,  nos nez coulent et nos joues piquent, sous la caresse du vent glacé.

,

Une cabane dans les bois

(…) A l’intérieur, la cabane est rustique. Un poêle à bois, une table, des bancs, des livres, etc.  Le tout sous une épaisse couche de poussière et dans une seule et unique pièce baignant dans une odeur de bois et de renfermé. C’est pour cette ambiance que nous sommes venus. Regarder la pluie tomber à travers les carreaux crasseux. S’éclairer avec la faible lumière des bougies. Réchauffer nos mains au contact des tasses chaudes.  Regarder la vapeur du thé chaud se transformer en nuage de condensation au contact de l’air froid. Et repartir à la nuit tombée.

,

Retour dans les Ecrins

Le dernier weekend dans le parc naturel des Ecrins m’avait laissé un gout d’aventure inachevée (→ voir article) et c’est donc plein d’enthousiasme que je suis repartie en compagnie de Pascal Explore ce dernier samedi d’octobre en direction de La Grave.  Notre objectif de randonnée : le lac du Goléon.